Dessin animé DragonBall GT N°64 ou openload – Gohan GT

saison 3 : Dragon Ball GT suite – L’imposteur

  • Vegeta 4 : saison 3
  • Dessin animé DragonBall GT

ADN Network Dragon Ball GT

Dragon Ball GT est floppé fort en or Japon comme ailleurs. Vu comme une hérésie anonyme pendant la majorité des amateurs historiques de la saga, le manga n’a pas découvert se secourir de la force envoyé dans adulateur avant sa sortie pour s’imposer tel que un nouveau classique.
Pourtant, le scénar avait clairement du potentiel. La quête dans l’espace, le retour de certains méchants emblématiques, le dark side des Dragon Ball, la cure de jeunesse de Goku, Baby… La liste des pistes intéressantes de Dragon Ball GT suffisait à transvaser de l’espoir dans l’animé. Espoir des fois concrétisé. Dès le premier arc, la couleur est annoncée : le rythme est lent, les bataille sont fades. Bien loin des 20 épisodes de baston épique contre Freezer le temps des cinq laps de répit du monde Namek. Le summum étant malade alors que l’arc de Super C-17, succession de trust plus expédiés uns que autres. Certes, la franchise Dragon Ball n’a onques réellement reflété par sa logique implacable. Pour être honnête, en a même pas grand chose à carrer tandis que les fights proposées valent le détour. Mais DBGT s’illustre tel que onques pendant ses incohérences et ses facilités scénaristiques. Prenons l’exemple de Goku, qui reste gosse tout l’animé (même en Super Saiyan 3), cependant redevient subitement majeur en SSJ4. Raccourci scénaristique pour la fusion avec Vegeta ? Ou bien la potentielle explosion de la Terre qu’on balance sans ne pas explication. Plus il est gros, plus ça passe, par contre lorsque même…

Dessin animé DragonBall GT N°64 ou openload – Gohan GT
4.9 (98%) 84 votes