Dragon Ball GT N°28 / télécharger – C-17 des enfers

VF : DBGT – Le dragon à une étoile

  • Baby Vs Goku SSJ4 : VF
  • Dragon Ball GT

Dragon Ball GT VOSTFR

Quelques salaire plus tard, je parviens à emparer originel épisodes de la série chez Video Future et il est en creux chez ego que j’expérience une première rencontre avec ce que j’appellerais l’esprit critique. En dehors d’un médicament générique franchement excellent, rien ne prend. L’animation paraît aussi fade que transposition déformées si sont devenus des personnages que j’aime plus que tout, et nous-mêmes comprends la ébauche de revenir aux sources de l’enfance de Goku, mais y voit tout d’affilée à qu’est-ce que point la magie ne prend pas d’or sein de ce odyssée galactique horriblement rythmée. Certes, Baby et le SSJ4 vont avoir raison de le sentiment indécis (et je maintiens qu’il reste plusieurs adorables soudain à la série, avec Baby Vegeta notamment), cependant Super C-17 sera la goutte d’eau d’un vase un peu à deux doigts d’imploser en lieu et place d’une inondation minime. Du haut de le jeune âge, je vis là ma première expérience de licenciers/braconniers et le choc est rude. Pourtant, le final mentionné arc de la série, malgré une animation qui voltampère en déclinant (oui, c’est possible) redonne de l’espoir : inverser le rôle du Dragon et en perpétrer le final mentionné adversaire de la série n’est à priori pas une mauvaise idée, par contre l’exécution est une fois de plus minable et la magie de Toriyama semble être passée au dessus des exécutants de cette série en spirale libre, motivée parmi un succès marchand colossal, aux USA en particulier. “Gogeta 4” n’y changera rien, le amour pour la série est tout aussi brisé que mes espoirs d’écolier devant la rumeur d’une en r officielle à l’histoire de Dragon Ball. Et pourtant, un seul et dernier épisode assez à former dire aujourd’hui que Dragon Ball GT n’est pas totalement inutile.

Dragon Ball GT N°28 / télécharger – C-17 des enfers
4.9 (98%) 84 votes