Manga Dragon Ball GT N°62 / mega – Li Shenron

youtube : Dragon Ball GT – Le transfert de Trunks

  • Goku SSJ4 : youtube
  • Manga Dragon Ball GT

Download Dragon Ball GT

La menace Tsuful. Ici revenons donc sur la genèse des Saiyens, une époque froide où race de guerrier sanguinaire s’en prenaient aux peuples plus faibles sous la solde de Freezer. Que dire de plus ? Ce choix scénaristique était judicieux, explicite et purement correct. Nous revenons là sur un fait véritable annoncé dans la saga Namek (si je ne m’abuse), remettant en cause la race des Saiyens quasiment disparue aujourd’hui. C’est dommage que l’accusation de Baby n’ait pas été assez traitée, du moins on parle peu de son désir de vengeance “compréhensible”, donnant alors l’impression de disposer plus à faire à un psychopathe fou furieux qu’autre chose (c’est aussi le côté manichéiste de Dragon Ball Z, le reprocher serait fonder certificat d’hypocrisie). Mais l’idée générale en mettons fut prenante. Enfin un ennemi terrifiant, après une vingtaine d’épisodes évasifs de dînettes dans étoiles. Baby, rien que dans sa présence ramène aux anciens bataille perpétrés sur son peuple, un fait que je trouvais beaucoup trop affublé de côté dans Z, qui est ici tranquille à le jour de façon dramatique et innovante. Premièrement, c’est a cet endroit que Goku atteint sa nouvelle transformation, le Super Saiyen 4. Une transformation logique qui ne se résume pas parmi un facile choix artiste tel que c’est le dans Super, cependant selon une réelle comparaison avec lui-même durant la transformation simienne que notre cher Goku n’a jamais contrôlé auparavant. Pan est alors a cet endroit plus qu’importante durant ces phase. Grâce à la détermination, la concentration de Goku et l’appel or calme de sa petite-fille, le Super Saiyen 4 nous apparaît tel que éloquent d’une relation familiale et d’une évolution personnelle tel que cela a été toujours habillé sur la scène d’un nouveau Power Up. Sauf… Sauf dans Super. Je n’ai rien d’autre à dire sur cet arc si ce n’est le genre de structure que j’attends d’une intrigue. PS: Petite mention d’or chara design de Baby qui n’a rien à guigner à ses congénères maléfiques.

Manga Dragon Ball GT N°62 / mega – Li Shenron
4.9 (98%) 84 votes