Transmission d’énergie : rencontre avec un magnétiseur

Il y a 19 ans, à Tours, Jean-Luc Poinas a surmonté ses doutes et s’est laissé embarqué dans l’aventure de sa vie : être magnétiseur, profession parfois controversée. Portrait de celui qui veut aider les siens.

Sa voix grave est rassurante. Jean-Luc s’en sert aussi bien pour défendre le magnétisme souvent décrié que pour exprimer l’aide qu’il sait apporter. Qui peut-il aider ? Les personnes atteintes de maux de têtes, de problèmes intestinaux ou musculaires, de zona, de verrues… Une séance de magnétisme fondée sur un rapport de confiance est une interaction, une communication non verbale. “C’est un passage d’énergie. Mes mains sont à cinq ou six centimètres de la personne et je ressens du froid, du chaud, des picotements… Comme si c’était une pile à recharger. Mais chaque corps est unique et réagit plus ou moins vite, je ne fais qu’envoyer de l’énergie au corps et il travaille avec.” Jean-Luc se veut très clair, le magnétisme n’est pas une solution miracle, ne soigne pas tout et n’est pas de la médecine, bien que les deux puissent être complémentaires. Cela s’explique encore une fois par l’unicité de chaque corps.

Ni business ni médecine

Jean-Luc a mis du temps à s’installer pour exercer sa vocation. Il ne voulait pas commercialiser l’aide qu’il aime tant apporter. Il s’est finalement lancé pour en faire son activité et aider un maximum de personnes.

“J’aime rendre service aux gens.” C’est sans doute ce qui l’a poussé, en 1999, à croire l’homme qui lui a affirmé qu’il avait “quelque chose entre les mains”. D’abord sceptique, il s’est rendu à l’évidence : il était capable de magnétisme. C’est ainsi qu’il a réalisé sa première expérience, conserver un morceau de viande momifié jusqu’à aujourd’hui.

Ce n’est pas pour autant que Jean-Luc pense avoir un don particulier : il le rappelle souvent, il n’est en aucun cas un homme hors du commun. “Toute personne peut s’auto-soigner et beaucoup sont capables de magnétisme sans le savoir”. Il suffit d’être attentif aux messages que nous envoie notre corps.

Placebo ? Lorsqu’il entend ce mot, l’homme esquisse un sourire. “Certaines personnes sceptiques se présentent à moi et repartent avec un air interrogateur et moins sûres d’elles. L’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence.” C’est ce que le tourangeau répond à ceux qui dénigrent cette méthode tout en rappelant qu’il existe bien des choses que nous ne pouvons voir, comme les composantes de l’air… et le magnétisme des mains, dont la présence a été scientifiquement prouvée. Jean-Luc en est sûr, il faut expérimenter pour ressentir.”

Laura Polesi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *